27/12/2005

Mes meilleurs voeux

Je prends le temps de poster un ptit truc pour vous remercier de m’être fidèle et d’encore passer me lire…Je voudrais avoir le temps comme avant de vous lire et de vous laisser un ptit com croustillant, différent des autres et qui fait qu’on ne m’oublie pas…Un petit mot pour vous dire que je ne vous oublie pas, que vous êtes toujours dans ma tête et dans mon cœur.

Et je me souviens bien qu’il fût un temps où j’ai eu besoin de vous et que vous étiez là…

Alors en cette période lumineuse de fête j’aimerais vous souhaiter tout le meilleur du monde et d’avantage et puis surtout pour ma pte englishbob, un mec super canon et qui baise comme un dieu (on peut tjrs rêver non).

Je suis fatiguée et je voudrais dormir…

Samedi, je suis même tombée dans les pommes dans une grande surface et on a même appelé les pompiers, rien que pour moi…vous le savez sans doute, mais, je ne peux pas m’empêcher de me faire remarquer…être ou ne pas être remarquable…that’s the question…

L’année s’achève et le bilan est plutôt neutre…rien ne change dans ma tête, je suis toujours aussi perdue…je cours après mes rêves, mais manifestement, ils sont bien plus rapide que moi…sur ça, je vous souhaite une douce nuit et surtout n’arrêtez pas de rêver…


01:11 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook |

12/12/2005

Desperate Housewives

Je suis morte de rire lorsque je regarde cette série...

On est toutes un peu comme cela aussi ; ceci dit ma préférée c’est la latine,

prête à tout pour rejoindre son jeune amant…Ce n’est pourtant pas bien d’être infidèle,

cela crée tant de dégâts.

 

Un morceau m’a donné des frissons, une des femmes, celle qui est maniaque apprend

que son petit mari la trompe parce que celui-ci fait une  crise cardiaque chez sa « belle »

Elle est à son chevet lorsqu’il se réveille . Il se rend compte qu’elle avait pleuré.

Il lui dit : » je suis désolé de te faire pleurer »

Elle lui répond : «  Ne t’inquiètes pas, je suis heureuse que tu te sois réveillé, j’avais si peur que tu meurs sans entendre ce que j’avais à te dire »

A ce moment là, elle se rapproche de lui et lui dit : « je vais   prendre le meilleur avocat, le plus cher et je vais tout te prendre, tes enfants, ton argent et ta dignité »

Et elle rajoute : » A partir de ce jour, je vais consacrer tout mon temps, ma vie et mon argent

à te faire payer tout le mal que tu m’as fait »

Je la comprends, je suis moi aussi rancunière et j’ai beaucoup de mal à pardonner ou et à oublier!!!

La douleur cesserait-elle avec la vengeance??? Je ne le pense pas, mais certainement elle l'appaise...

 

Je vous surprend peut-être de penser ainsi mais je ne peux tout de même pas n'être que gentille et puis la haine et l'amour, c'est si proche...

 

Bonne Nuit

 

 





19:12 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

20/11/2005

 

Je voudrais arrêter ce blog

De toute façon tous ceux qui étaient là au début sont partis ou presque…

Moi aussi je suis absente parce que perdue, parce qu’incomprise parce que différente.

J’aimerais arrêter ce blog, dans l’euphorie, je l’ai trop montré et j’ai peur d’être jugé.

Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel…Que vont-il penser de moi ?

Que j’écris n’importe quoi, que je suis exhibitionniste, peut-être même obsédée ???

A ces gens là je leur dirai que je suis une petite fille que je n’ai pas grandie, que je suis

certes un peu folle, que je parais légère mais c’est une protection, un déguisement pour

cacher ma grande fragilité et cette sensibilité qui est mienne et qui me détruit.

Je leur dirais que je suis une actrice et que je joue le rôle de ma vie…

Que si mes yeux brillent c’est d’avoir trop pleuré…

 

 



00:45 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (27) |  Facebook |

15/11/2005

Acte XXIV

Aux dernières nouvelles

Il l’a choisi elle

Non sans oublier

D’encore hésiter

 

Il m’appelle un jour

Me refait la cour

Il  me dit qu’il m’aime

Qu’il a envie de moi

Qu’il aimerait me prendre

Etre dans mes bras

Me serrer bien fort

Me parler tout bas

Il me dit qu’il m’aime

Et moi je  le crois

Il me dit qu’il m’aime

Que demain il vient

 

Et le lendemain

Je l’attends en vain

 

 

 

 


23:13 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

07/11/2005

Acte XXIII

Je l'ai vue
Qui l'eût cru?
Nous avons parlé
et même rigolé
Toutes les deux complices
Deux soeurs ennemies
Un seul homme dans nos vies
Cela crée des liens
Je le pense bien
J'aime à l'écouter
Elle me parle de lui
Me raconte leur vie
Ce n'est pas qu'elle l'aime
Ni qu'elle ne l'aime pas
Cela revient au même
C'est que c'est le sien
Elle ne partage plus
ou à son insue
Savoir qui il aime
N'est même pas un problème
Cela revient au même
Car il est à elle
Elle ne le prête pas
Elle ne le donne pas
Elle le garde pour elle
Elle ne sait pas si elle l'aime
Cela revient au même
Car  il lui appartient
Et ce n'est pas rien...

01:54 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

05/11/2005

Comme au casino...

Je suis une joueuse et même une tricheuse...
J'aime le casino, lorsque je risque gros, que mon coeur palpite, que mon corps tremble, que mon âme se perd et que ma vie se joue.
Je pensais gagner, j'espérais trionpher, j'étais prête à tout, à y mettre le prix, à risquer ma vie, à y laisser mon âme...
Qui aurais pu le croire, qui aurait pu savoir ou me le souffler pour que je prenne garde que je me méfie...me l'aurait on dit ou même prévénu, me serai je encouru, me serai je enfui pour sauver ma vie, préserver mon âme, me garder intacte???
Mais je vous l'ai dit, je suis une joueuse, de celles dangereuses voire un peu frimeuses et même allumeuses...Je paraît si bien et puis l'air de rien, l'air d'une fille bien, mais il n'en est rien et ce n'est pas bien...
Je me sentais belle en robe de soirée et puis maquillée avec du rimmel, du rouge sur mes lèvres, du noir sous mes yeux, presque déguisée commme une poupée...
 
Comme une poupée, j'ai voulu jouer, comme au casino quand tout est trop beau, que tu ferme les yeux, que ton coeur s'émeut, que ton corps s'agite, que tes jambes se serrent, tu sens le vertige, ce bien être immonde qui t'éloigne du monde, te fait ressentir ce vilain plaisir que tu ne peux plus fuir....
 
Comme au casino j'y ai laissé ma peau, j'ai lancé les dés, ils étaient pipés...
Je n'ai pas triché, j'aurais peut-etre dû???
 
Comme au casino, les jeux sont faits, rien ne va plus...
 

23:24 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

27/08/2005

On déménage...

C'est le stress à la maison
On vit dans les cartons
C'est un mélange de sentiments
Un cocktail de sensations
Une saveur douce et amère
On ne sait pas ce qui nous attend
Mais on espère...
 
Ceci dit gros souci, plus d'internet
pendant quinze jours
J'ai bien envie de pleurer
Mais comment on faisait avant???
 
Bonne Nuit et à bientot
Et puis mille et un baisers aussi...

01:21 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

22/08/2005

Nuit Blanche

Encore une nuit blanche

A penser

A pleurer

A me demander pourquoi

Ce désespoir est là

Pourquoi ce désarroi

Alors que j’ai tout pour moi

On me dit jolie

Et même intelligente

L’intelligence fait mal

Et la beauté est une arme à double tranchant

Je ne peux pas me plaindre

J’ai tout pour moi

Alors pourquoi

Cette difficulté à affronter la vie

A traiter les êtres

A les fuir de peur de les aimer

Fermer les yeux face au danger

Foncer dans le tas

Sans penser aux dégâts

Et lorsqu’ils sont là

C’est trop tard pour moi

La douleur m’a déjà gagnée

L’envie d’avancer, abandonnée

Mais au fond de mon cœur

La rage existe encore…


00:35 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

15/08/2005

Mon amour le vent...

J’aime le vent

Lorsqu’il est doux et chaud

Il caresse mon visage

Taquine mes cheveux

Il fait naître des larmes dans mes yeux

Et je peux enfin pleurer

En prétendant que c’est le vent

Qu’il n’y a pas de vraie raison

 

J’aime le vent

Il m’emporte avec lui

Dans ses tourbillons de folie

Il fait jaillir en moi tant de sensations

Il exacerbe toutes mes émotions

Il emporte avec lui mes terreurs

Et balaie parfois mes erreurs

 

J’aime le vent

Comme on aime un amant

Pour le plaisir qu’il me donne

Parce qu’avec lui je frissonne

Même s’il n’est pas une personne

Je sais, je déraisonne

 

J’aime le vent

Parce qu’il efface mes traces

Et si parfois il me glace

Jamais il ne me lasse

 

J’aime le vent

Je l’aimerai toujours

C’est ma seule façon d’aimer…


21:10 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

13/08/2005

 En attendant de poster...



11:23 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

31/07/2005

Besoin d'un psy...

Je reviens vous parler de moi

Je me couche sur le canapé

Le canapé qui me rappelle que je suis folle

Je me couche sur le canapé

Et je me laisse aller

Je recommence à pleurer

 

Je ne vais pas bien, une fois encore

Cela me revient

Ce sentiment de rien

Cette douleur qui m’étouffe

Cette culpabilité

Cette faiblesse qui est mienne

Pourquoi ne suis-je pas

Celle que j’aimerais être

Pourquoi ne puis-je pas

Rester de marbre

Sentir mais pas de trop

Souffrir mais un petit peu

Aimer sans adorer

J’aimerais une neutralité

Une simple sérénité

Rien vivre de compliqué

De l’harmonie, de la sincérité

Rien qui existe en somme…

 

Il n’y a pas de meilleur moyen

Pour se sentir vivante

Que de souffrir et de jouir

Voilà pourquoi on en redemande

Sans tenir compte des leçons du passé…

 

 






15:21 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

25/07/2005

Acte XXII

Cette nuit n’en finit pas

Et moi je ne sais plus

Dois je y aller ?

Que vais-je lui dire

Pas la vérité

Comment lui raconter

Que je suis amoureuse

Amoureuse de lui

Amoureuse de son mari

Que je me meurs sans lui

Que je suis folle de lui

Que ses caresses me manquent

Que ses mains sont sublimes

Qu’il est beau comme un dieu

Qu’il me comble de plaisir

Que j’ai crié cent fois

Dans ses bras

Sous son corps

Que son étreinte m’émeut

Que j’aimerais qu’il me serre

Encore et encore

Que je l’aime

Et que je ne peux l’oublier…

Cette nuit n’en finit pas

Mes pensées se bousculent

Dois je te rencontrer ?

Et que te raconter ?

J’aimerais surtout te demander

Et toi comment l’aimes-tu ?

L’aimes-tu seulement ?

 

 



23:56 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

24/07/2005

 Ma Belle Petite Princesse, Alyzée






11:59 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

 Christ au réveil...





11:24 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

22/07/2005

Compte-rendu

Bonjour,

 

Je suis rentrée, les vacances se sont bien passées.

Nous étions en Espagne avec nos deux enfants, d’habitude on aime visiter, nous partageons tous deux une passions pour les vielles pierres, les églises, les monuments, l’architecture et surtout l’art…mon homme est un artiste, un vrai, avec le talent et le mal de vivre, avec les questions  sans réponses, avec une quête désespérée…Bien heureusement, tout se calme avec le temps et nous voilà beaucoup plus philosophes qu’à 20ans.

Aussi ces vacances ont été placés sous le signe du farniente (ça s’écrit comme ça ?) : Un peu de lecture et puis la plage aussi (beaucoup), du shopping (pas trop quand même) et surtout on n’a pas arrêté de manger (trop c’est sûr) et de vous savez quoi (jamais assez de toute façon), et bien curieusement et heureusement, je n’ai pas pris un gramme et même je dirai que j’ai un peu maigri.

A la fin, j’étais tout de même impatiente de rentrer…Et au retour j’aurais tout donné pour repartir…Ce serait trop long de vous raconter toutes les catastrophes qui sont arrivées durant notre absence…

 

Si je reprends la plume aujourd’hui c’est pour vous dire que ma petite vie actuellement bien rangée m’inspire bien peu, aussi j’ai pensé que je pouvais raconter l’histoire d’une autre tout en y mêlant mes sentiments , vous parler d’elle mais aussi de moi, me raconter, sans me raconter. C’est pas moi, c’est elle…mais c’est aussi un peu moi…Parce qu’elle, elle, c’est un peu vous aussi …une femme tout simplement…

 

 


22:40 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

30/06/2005

Vacances...

Nous partons deux semaines en vacances...
 
Vacances, j'oublie tout mais pas tout à fait...Je pense à vous...Pas beaucoup mais un petit peu...Ce qui n'est pas rien...et comme je l'ai déjà dit: Rien c'est déjà beaucoup...
 
Bisous à tous
 
Ne m'abandonnez pas pendant vos vacances
et même si je le mérite un peu, vu que je n'écris pas beaucoup...

15:51 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

16/06/2005

Trop longtemps

Bonjour,

 

Je sais, cela fait trop longtemps que je n’écris plus.

Je le sais …Pourquoi ?  Je ne sais pas trop !

J’ai l’impression de n’avoir plus rien à dire. ..

Le temps s’absente…

L’envie s’égare…L’habitude se perd et la

Passion se meure…Et pourtant, je n’ai rien oublié

de votre douce présence…Il paraît que tout s’éteint

avec le temps !

J’aimerais vous promettre que je ferais mieux,

mais la paresse m’étreint et j’aime tenir mes promesses.. .

 

J’ai pourtant encore envie et besoin de raconter et même

pour ne rien dire…

  



22:57 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

30/05/2005

Eureka

je ne sais pas si vous le savez mais Christ a horreur de faire la cuisine:
Baek Baek baek...
¨Pour dire la vérité , elle a horreur de faire le ménage aussi, d'ailleurs
elle ne le fait pas...
Elle est né toute entière pour la volupté, la sensualité et le vice...
L'amour, le sexe et pourquoi pas aussi l'argent...
 
Tout ça pour vous dire qu'aujourd'hui, je ne sais pas ce qui m'a pris mais j'ai fait
la cuisine...Un poulet au four, toute seule comme une grande que je l'ai
fait, en plus, il n'était pas mauvais et même bon...et avec une salade et comme
déssert , qq chose de pas trop compliqué...je sais ..."moi"
 
ok je ne sais pas faire la cuisine, mais je n'ai jamais la migraine, moi...
ça compense, non?

21:58 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

24/05/2005

Je suis toujours là...

Je ne suis pas très inspirée en ce moment

Mais je poste tout de même un ptit truc,

Je ne voudrais pas perdre mes fidèles lecteurs…

Que vous raconter ? Vous dire que tout va pour le

mieux, j’avance et parfois même trop vite.

J’ai des projets et des rêves pleins la tête,

et pourtant, il y a toujours ce truc en moi

qui ne me laisse pas en paix, comme une

morale, comme une conscience, cette voix

dans ma tête qui critique tout, qui ne me trouve

pas si bien que cela…Je sais ce que vous pensez,

que je manque de confiance en moi, et c’est sans

doute vrai, mais seulement pour une partie de moi,

car comme vous le savez, je souffre de dédoublement

de personnalité et l’autre fille qui est en moi, et

qui n’a peur de rien, se trouve, elle, irrésistible…

Je vous prie de ne pas rire…merci…

Voilà c’est tout pour aujourd’hui

Je vous fais à tous sans exception un trop

GROS BISOUS …

 

 

 



09:47 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

16/05/2005

Pas si net que ça...

Je réalise qu’il y a un an déjà que je me balade sur les blogs…

C’est un poète qui m’en a parlé le premier, au départ, je ne lisais

que lui http://poeteguerrier.skynetblogs.be mais il s’est laissé

rattrapé par la vraie vie et  a quasi-déserté notre blogosphère

alors je me suis consolé auprès des autres que j’ai appris à

apprécier.

 

Au départ j’y ai mis tout mon cœur confondant mes vies

sans donner de préférence à l’une ou à l’autre. Je me suis

égaré et je me souviens même d’avoir pleuré comme une

gamine, d’avoir aimé bien trop fort, m’être attaché à vous

comme il ne fallait pas… Je me souviens m’être demandé

pourquoi un tel n’était pas passé peut-être ne m’aimait-il plus ?

Peut-être l’avais-je blessé ?

Je me souviens d’un clown triste comme tous les clowns

qui m’a trop fait rire et puis aussi pleurer …

Je me souviens d’une crise sévère mais puérile qui m’a

fait réaliser que je ne pouvais sentir à travers un écran,

que j’étais en danger et qu’il fallait relativiser…

 

Et je relativise et j’aime relativement, ne pas chercher plus loin,

ne pas contaminer, une juste mesure, un semblant d’équilibre !

Se laisser aller mais pas trop…

 



14:19 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

02/05/2005

Aimer...

C’est horrible cette sensation d’aimer

C’est terrible cette impression de douleur

Cette boule dans le ventre

Ce nœud dans la gorge

Ton cœur qui s’emballe

Tes jambes qui vacillent

La nausée qui te prend

Tu te sens défaillir

Comme si tu allais t’évanouir

Aimer te fait souffrir

Mais aussi un peu sourire

Et malgré la douleur

C’est autant de douceur

Qui ressemble au bonheur

Un bonheur qui fait mal

Mais que tu souhaites éternel…

 

 

Anecdote : ma petite fille Alyzée

qui a 2ans et demi vient de rentrer

en maternelle et quand je la quitte,

elle se met à hurler et à pleurer

je ne m’y habitue pas et j’ai un tel

malaise de l’abandonner dans l’arène

aux lions que je frôle tous les matins

l’évanouissement …elle est si petite…

 


09:37 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

26/04/2005

Je suis malade, du moins je le pense.Rien de grave, certes,

Je suis malade, du moins je le pense.

Rien de grave, certes, mais je me sens fébrile et  tout mon corps me fait mal.

Je n’ai pas la force de bouger, ce qui me permet de penser, penser encore et encore, trop sans doute.

Je m’interroge sur la vie, sur ma vie. Je me revois enfant, je me souviens mes chagrins et je ressens ma douleur, cette douleur qui enfanta cette personnalité qui est mienne et que j’ai tant de peine à apprivoiser. Cette difficulté d’exister, cette terreur à la vie, mais aussi cette force, la force de résister, la force de continuer et de vouloir progresser.

Loin de moi l’envie de philosopher, juste un peu vous parler de mes sentiments, vous raconter comme il m’arrive d’aimer la vie, d’aimer le vent et le soleil mais un peu moins la pluie et les éclairs, comme parfois je me sens proche du bonheur et d’autres fois, au contraire je souhaiterais en finir.

Si je me sens malheureuse, je m’en veux, j’ai l’impression que je n’en ai pas le droit, que c’est une insulte aux gens qui souffrent réellement et si je me sens radieuse et que mon cœur explose de bonheur, j’ai l’impression que c’est une insulte à mon intelligence…Je sais que mes propos sont exagérés, tout comme moi, tout en moi est « exagération » !!! Je suis malade pas beaucoup mais un petit peu, alors j’ai bien envie de me faire dorloter comme une petite fille, la petite fille qui est en moi et qui refuse de me quitter…Bonne nuit…

 

 

 


23:52 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

21/04/2005

Acte XXI

Ce soir

Je ne dors pas

Ton souvenir me hante

Mes pensées s’égarent

Je te revois

Tu es là

Si près de moi

Je me souviens

Cette première fois

Je frémis de désir

Je veux tant t’appartenir

L’illusion de l’amour

L’explosion d’une passion

Ton corps nu contre le mien

Tes caresses insolentes

Et cette douce violence…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


23:23 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

18/04/2005

Acte XX

Demain c’est le grand jour

Elle sera là

Cette nuit, j’ai rêvé d’elle

Elle était si belle

Bien trop belle

Bien trop bien

Une femme tout simplement

Une femme comme moi

Amoureuse sans doute

Guerrière à sa façon

 

Je l’aime à travers lui

Je peux si bien imaginer ses formes

La douceur de sa peau

Son parfum enivrant

 

Je voudrais la toucher

Je voudrais la sentir

Et surtout la haïr

Mais je ne le peux pas

 

Elle a l’homme de ma vie

Mais elle ne le sait pas

Et puisqu’elle l’aime aussi

Et puisqu’il m’aime aussi

On pourrait partager

Peux-tu l’envisager ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


19:01 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

17/04/2005

Je suis perdue Je n’en peux plusJe ne sais plus qui je sui

Je suis perdue

Je n’en peux plus

Je ne sais plus qui je suis

Ni ce que je veux

Ma tête explose

Mon cœur saigne

Mon esprit s’égare

Les mêmes pensées

Ne plus souffrir

En finir…

 

Tourments interdits

Une vie en exil

Ce n’est pas moi

Je ne me reconnais pas

Je me cherche

Mais ne me trouve pas

 

Je m’accroche

Tous les jours

Je lutte pour exister

Je me bats pour continuer

La vie ne m’est pas naturelle

C’est un effort de tous les jours

Chaque geste, chaque parole

Chaque acte…

Je ne fais rien naturellement

Tout m’indiffère et me pèse

Une pensée terrible me vient

Je me complais dans la souffrance

Je me refuse au bonheur…

 

 

 


16:41 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

13/04/2005

...

Bonjour,

 

La vie m’a rattrapée et le temps et l’envie me manquent…

Je me laisse gagner par la mélancolie d’une vie parfois bien

trop cruelle. J’avais envie ce soir de vous parler d’elle, elle,

que j’aime depuis toujours et que la vie a maltraitée…

Elle fait partie de ma vie…Je repense à toutes ces années à

ses côtés où l’on a partagé ses drames…Je me dis que la vie

est trop injuste et qu’elle s’acharne sur les mêmes…A moins

que ce ne soit eux qui s’acharnent contre la vie…qui s’acharnent

à se détruire sous les yeux de ceux qui les aiment et qui sont

impuissants devant cette force absurde que rien ne retient, devant

la violence d’une déchéance lente et meurtrière…

Combien d’années aujourd’hui que cette drogue immonde

est venue gâcher nos vies…Tu avais 16 ans je crois quand tout

a commencé, toi que j’admirais et à qui je rêvais de ressembler...

Toi, si belle…Ce soir comme tantd’autres je me demande

 si demain tu seras là ???

 



23:25 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

30/03/2005

Acte XIX

Les jours passent

Sans nouvelles de lui

Sans ses bras

Sans ses baisers

Sans son amour

Quel amour ?

 

Elle se dit qu’elle confond

Qu’il ne faut pas aimer

Pour donner du bonheur

Que le désir et le plaisir

Ne sont pas l’amour…

 

Le temps passe

Sans nouvelles de lui

Le gsm sonne

Elle se saisit

Numéro inconnu

 

Allo oui

Mon cœur s’emballe

Avec toujours l’espoir que ce soit lui

Mais c’est elle, sa femme…

 

Elle me dit qu’elle sait tout

Depuis le début

Tout ? Tout quoi…

 

Je nie comme jamais

Elle est folle

Je le lui dis

 

Elle veut me rencontrer

J’ai mal au ventre

Je me laisse convaincre

On se donne rendez-vous

Je vais la voir, la sentir, la toucher…

 

 

 



17:38 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

22/03/2005

Fais comme tu veux (Calogero)

C’est comme tu veux

Si tu penses que tu dois t’en aller

Que tu n’as plus rien à faire ici

Qu’on a plus rien à partager

Qu’on s’est tout dit

 

C’est comme tu veux

Si tu crois que la vie t’attend ailleurs

Qu’elle sera pour toi là bas meilleure

Qu’on a plus rien à se donner

Qu’il faut changer

 

Alors fais comme tu veux /Comme tu le sens

Fais comme tu penses que c’est mieux

Comme tu l’entends / Fais comme si

Comme si c’était pas important

Fais comme tu veux

 

C’est comme tu veux

Si tu crois qu’il faut se séparer

Et qu’on a plus rien à faire ensemble

Que le passé c’est le passé

Qu’il me ressemble

 

Alors fais comme tu veux /Comme tu le sens

Fais comme tu penses que c’est mieux

Comme tu l’entends / Fais comme si

Comme si c’était pas important

 Comme tu veux

 

 

J’adore cette chanson…

J’adore Calogero, il me donne des frissons.

A mon avis il dit « fais comme tu veux »

Mais il pense « reste 

L’amour c’est bien compliqué !


19:36 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

19/03/2005

Acte XVIII

 

Je voudrais leur demander pardon

A sa femme et à son enfant

Leur dire que je ne voulais pas

Que je sais bien que ce n’est pas bien

Que je sais bien

Qu’il leur appartient

Que je sais bien que pour lui,  je ne suis rien

Qu’une parenthèse

Q’une légère ivresse

Rien qui ne mérite la peine

D’être mentionné

Rien qui ne vaille la peine

D’être révélé

Rien qui ne puisse s’oublier

D’un revers de la main, s’effacer

Comme un mauvais rêve

Pourquoi alors j’en crève

J’aimerais une trêve

Je voudrais me demander pardon

De ne pas avoir su dire non

De m’être laissée emporter

Dans le tourbillon des amours interdites

Des passions maudites…

 

 

 

 

 

 



19:30 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

18/03/2005

J'ai une chanson triste qui me trotte dans la tête...

 

 

Je voudrais tant que tu comprennes
Toi que je vais quitter ce soir
Que l'on peut avoir de la peine
Et sembler ne pas en avoir
Le cœur blessé
Encore sourire
Indifférent apparemment
Aux derniers mots qu'il faut écrire
Lorsque finit mal un roman
L'âme éperdue, sauver la face
Chanter des larmes plein les yeux
Et dans un univers de glace
Donner l'impression d'être heureux

Je voudrais tant que tu comprennes
Puisque notre amour va finir
Que malgré tout, vois-tu je t'aime
Et que j'ai mal à en mourir

Je voudrais tant que tu comprennes
Malgré tout ce qui s'est passé
Que je t'aimais plus que moi-même
Et que je ne peux t'oublier..

 


12:01 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |