31/08/2004

Elle, tu l'aimes

Elle, tu l’aimes

Si fort, si fort

Au point je sais

Que tu serais perdu sans elle

 

Elle, tu l’aimes

Autant je crois

Que j’ai besoin de toi

 

Moi, j’enferme ma vie

Dans ton silence

Elle, tu l’aimes

C’est toute la différence

 

Elle, tu l’aimes

Au point sûrement d’avoir

Au cœur, un incendie qui s’éternise

 

Elle, tu l’aimes

Et moi sans toi, en plein soleil,

J’ai froid

 

Plus ma peine

Grandit en ton absence

Plus tu l’aimes, c’est toute la différence

 

Elle, tu l’aimes

Si fort, si fort au point, je sais

Que tu pourrais mourir pour elle

 

Elle tu l’aimes

Si fort  et moi, je n’aime toujours que toi…

 

H.  Seguera

 



19:25 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Acte II

Face à Dieu,

Tu t’es jetée à genoux

Tu lui as demandé pardon

Et tu as crié son nom

Puis tu as pleuré

Et supplié

De pouvoir l’oublier

De savoir résister

De finir d’exister

Pour cesser de l’aimer

Pour ne plus ressentir

Cet innommable désir

Qui te fait tant souffrir

De ne pouvoir l’assouvir

Tu préférerais en finir

La mort ne serait pas pire…

 

Et de te demander

Ce qu’il en aurait été

S’il avait pu t’aimer ????

 

 

 



08:15 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

27/08/2004

Acte I

Pourquoi garder cet homme?

Arrete d’etre conne.

Il veut juste jouer

Et un peu s’amuser !

 

Laisse tomber ce type,

Il n’a rien de magique !

L’amour, il ne connait pas,

Il se sert juste de toi !

 

Défais toi de ce mec,

Il n’a qu’un seul reflexe,

Vivre une histoire de sexe !

Toi, tu n’es qu’une poupée

Qu’il finira par briser !

 

Emerge de ce délire,

Meme si tu le désires,

A part un peu de plaisir,

Il t’a surtout fait souffrir !

 

Débarasse toi de ce monstre

Avant qu’il ne te montre

Qu’il aime une autre que toi,

Qu’il se prend pour un roi,

Qu’il lui en faut au moins trois !

 

Jettes cette larve,

Reprends tes armes,

Romps le charme,

Sèches tes larmes

Et tu le largues, ... !


14:45 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

20/08/2004

ma déclaration (virtuelle)

Je suis venu vous dire que je m’en vais

Pas longtemps mais tout de même trop

Longtemps et vous me manquez déjà…

 

Aujourd’hui, je n’ai pas pu venir vous lire

Mais c’est que j’ais des gros problèmes

Avec mon pc, sûrement un de ces vilains

Virus qui sont jaloux de nous et qui

Nous déteste…

 

A toi petite Babylou , princesse geisha

Avec ton savoir faire et ton faire savoir,

Je t’adore…

 

A toi Mister H, j’aimerais te dire que je

Suis fan de toi

 

Et toi J, est ce faiblesse que te donner

Tant de tendresse ?

 

A notre poète guerrier qui a déserté

Les blogs et qui n’a pas pris la peine

De passer me lire, j’aimerais lui dire

Que si je le croise dans la rue,

Je change de trottoir…(c’est pour rire)

 

A toi ensorcelante passionnelle,

Si j’avais aimé les femmes (quoi

Que cela peut encore venir)

J’aurais adoré être aimé

Par quelqu’un d’aussi

Passionnée que toi…

 

Et toi Miss, un vrai rayon

De soleil…

 

Et je vais terminer par ce dingo

De spermato, mais qu’est ce

Qu’on lui trouve en fait…

 

Et j’en passe et des meilleurs…

Bloggeurs en tous genres,

JE VOUS AIME…

 

Si ce post ne vous paraît

Pas conforme…

Sachez que cela fait

Trois semaines que je

Suis malade et  que je crois

Bien que là j’en suis au STADE FINAL …

 

 

 

 

 

 

 



22:08 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

19/08/2004

A vous qui me lisez et en particulier à deux lettres de l'alphabet: Le H et le J...

Toi l’étranger qui me ressemble

Toi qui me lis

Et qui hante mes nuits…

 

Je ne te connais pas

Et pourtant, tu es là

Tu soulages mon ennui

Et même, tu me sauves la vie

 

Toi l’inconnu qui me découvre

Est-ce une porte qui s’entrouvre ?

Saurais-je saisir ma chance

D’aimer ta présence

 

Aurai-je l’indécence

D’entrer dans ta danse

Et de m’immiscer

Dans ce que tu penses

D’aimer tes envies

De te faire envie

De connaître tes rêves

D’être ton élève

 

Aurai-je l’intelligence

De comprendre tes souffrances ?

Aurai-je le courage

De t’ouvrir cette cage ?

Et de te laisser partir

Si tel est ton désir 

Et de t’aimer encore

Même lorsque tu auras tort

Et que tu ne passeras plus me lire

Que tu ne viendras plus m’écrire

Lassé par mes peines de cœur

Oubliant le temps du bonheur

Ecoeuré de lire mes erreurs

Epuisé de partager mes peurs

Ne voulant plu essuyer mes pleurs

N’en pouvant plus de toute cette douleur

 



11:32 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

18/08/2004

Et je t'aime encore

Depuis le début

Tu me martyrises

Tu te moques de moi

Tu joues le sournois

Et tu te crois fort

Et tu n’as pas tort

Et je t’aime encore

 

Tu me baratines

Et tu me piétines

Et je reste là

Sans savoir pourquoi

Je ne m’encours pas

Je ne te quitte pas

Et je t’aime encore

 

Tu me brutalises

Si je fais ma crise

Et tu me racontes

Tout ce que tu brises

Et moi je t’écoute

Et je te méprise

Et je t’aime encore

 

Tu ne m’appelles pas

Tu ne me parles pas

Tu ne m’expliques pas

Et tu disparais

Sans aucun regret

Et je t’aime encore

 

Je ne te pardonne pas

Cette fois s’en est trop

Tu te moques de moi

Tu n’en finis pas

Que je ne te vois plus

Que je ne t’entende plus

Et que je ne t’aime plus

Et je ne t’aime plus…

 

 



15:01 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

17/08/2004

Mourir d'aimer

Où est mon Bonheur?

Est-ce qu’il a pris peur?

Il a fui ailleurs…

J’ai goûté au malheur

Senti cette douleur

Qui te laisse en pleurs

Pleine de rancoeurs…

 

La vie est un dilemme

Source de problèmes

Surtout quand tu aimes

Que tu aimerais construire

Que lui veut détruire

Toutes tes illusions

Tes rêves de fusion

 

Et toi tu laisses faire

Tu le laisses briser

Un rêve éphémère

Qui t’aurait fait mère

Tu quittes tes repères

Et ton âme se perd…

 

Quelques somnifères

C’est ce que tu ingères

Et la vie te quitte

C’est une réussite …



17:39 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

16/08/2004

Pour Untel

Pourquoi pleures-tu?

A quoi penses-tu

Que peux-tu m’en dire ?

Vas-tu me mentir ?

Que tu veux en finir ????

 

Il faut affronter…

Tu l’as toujours fait !

Alors continue…

Ne te laisse pas abattre

Continue à te battre

 

Tu n’es pas tout seul

Il y a tous ceux qui t’aiment

Et puis il y moi

Qui suis près de toi

Bien trop près de toi !



23:18 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

15/08/2004

Peux tu comprendre?

Peux-tu comprendre ?

Peux-tu la comprendre ?

Dois je te l’apprendre ?

Tu ne peux pas que prendre

Parfois tu dois rendre

Et non pas reprendre

 

Mais je l’appréhende

On ne t’a pas appris

On t’a tout repris

Alors tu ne peux pas

Tu n’arrives pas

 

Tu voudrais comprendre

Mais tu ne veux que prendre

Elle n’est pas à vendre

Tu ne peux pas comprendre

Elle aimerait se rendre

Mais elle appréhende

 

Elle veut être aimée

Et non achetée

Elle veut être comprise

Avant d’être prise

 

Tu ne peux pas comprendre

Tu ne peux plus attendre

Toi tu ne veux que prendre

Cesse de te méprendre !

 



10:49 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

14/08/2004

L'amour dans tous les sens

L’amour à l’endroit

On a tous les droits

Même le faire à trois

 

L’amour à l’envers

Dois-je laisser faire ? 

Ou est-ce un peu pervers ?

 

Moi je n’en sais rien

De ce qui est mal ou bien

Je veux tout goûter

Je veux le gâter

Tout envisager

Pas qu’imaginer

 

L’amour par la gauche

Est-ce une débauche ?

Pour moi rien ne cloche !

 

L’amour par la droite

Serais-je assez adroite

Pour qu’elle me convoite ?

 

Moi je n’en sais rien…

Et si elle me dit « viens »

Dois-je m’encourir

Ou me dévêtir ?

Dois-je laisser faire

Ou est-ce un rien pervers ?

 

L’amour en tout sens

Eveille tous nos sens

Pourquoi l’interdire

S’il nous fait gémir ?

Pourquoi le maudire

S’il nous fait jouir ?

 

 



13:53 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

12/08/2004

Envie de toi

Envie de rien!

Ou plutôt si

D’un câlin…

 

Mais rien de vilain

Juste un peu coquin

Et qui durerait jusqu’au

Petit matin…

 

Qui commencerait par un baiser

Se poursuivrait par mille caresses

Se prolongerait dans une étreinte

 

Etreinte empreinte de passion non feinte

Où se mêlerait tant de désir

Là où naissent nos soupirs

Qui te mènent au délire

 

Quand la raison s’efface

Que le plaisir t’embrasse

Que vient en toi l’audace

De lui laisser des traces

 

Quand tes sens se déchaînent

Que tu lui cries je t’aime

Quand le bonheur t’inonde

Que tu défies le monde

 

Quand plus rien ne subsiste

Mais qu’enfin tu existes

Quand tu te sens comblée

Comme lorsqu’on est aimée

 

Quand tu voudrais lui dire

Comme il t’a fait jouir

Mais que lui t’abandonne

Et toi, tu lui pardonnes.

 

 



08:30 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

08/08/2004

Viens

Allez viens
La nuit veut nous quitter
Si vite et sans avoir
Pitié de notre amour
Serre-moi fort contre toi
Et donne-moi ta chaleur
Soulage mon agonie

Laisse la lumière allumée
Ce soir, j'ai envie de regarder
Et puis je veux t'aimer
Sans détours
Viens fait-moi l'amour

Caresse-moi, Embrasse-moi
Serre-moi fort dans tes bras
J'avais tant rêvé de cet instant
Mais c'est encore mieux qu'en rêve
Non je ne veux plus de trêve

Allez viens
La nuit veut nous quitter
Si vite et sans avoir
Pitié de notre amour
Serre-moi fort contre toi
Et donne-moi ta chaleur
Soulage mon agonie...

 

 

 



22:43 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

07/08/2004

Un soir,L’ Ange Noir est venu me voirIl m’a raconté des

Un soir,

L’ Ange Noir est venu me voir

Il m’a raconté des histoires

Il pensait que j’allais le croire.

Il me savait en plein désespoir.

 

Il était déguisé

Avec un masque tout coloré,

Des ailes toutes argentées

Et sur ses lèvres se dessinait

Le plus sensuel des sourires.

 

L’ Ange Noir est venu me voir

Il m’a raconté des histoires

Il a pensé que je le suivrais

Car il savait que je souffrais.

 

Il était un peu magicien

Et s’exprimait tellement bien

Il a pensé que sa douceur

Et ses mots tout en couleurs

Suffiraient à me tromper,

Mais moi, déjà, je me méfiais

Car depuis toujours je sais

Que tout ce qui brille n’est pas de l’or !

 

Et lui pourtant, par son éclat,

Il m’aveugla…

Heureusement pour moi

Dieu s’en mêla

Et de sa force, il me guida…

 

L’ Ange Noir est venu me voir

Il m’a encore raconté des histoires

Mais moi, je ne veux plus y croire,

Mais moi, je ne veux plus le voir…

 

 





22:00 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Je remonte dans mes souvenirs et je pense à tous ces gensQu

Je remonte dans mes souvenirs et je pense à tous ces gens

Qui ont croisé ma route, tous ces gens qui, un jour ont

Compté pour moi…

Parfois j’y ai cru, et comme à mon habitude

J’ai aimé sans retenue, de cet amour si fort

Que je pense être seule à pouvoir ressentir…

Serai-je un rien romantique que cela ne m’étonnerait pas !

 

Il paraît qu’il n’y a pas de coïncidence

Que tout ce qui arrive a une raison

Même si l’on ne le comprend pas immédiatement…

Cependant dans certains cas bien précis,

Je me dis que je m’en serais bien passée

De ces rencontres éclatantes qui te déchirent

Le corps et le coeur…

J’ai encore en moi le poids de la douleur

Et cette amère saveur

Et le goût de mes larmes…

Serai-je un rien sensible que cela ne m’étonnerait pas !

 

Et maintenant cette peur qui me domine

La peur de la trahison et du mensonge

Qui te paralyse et t’empêche d’avancer

Cette impression que l’homme a été fabriqué

Dans un moule et qu’ils sont tous à l’affût

Qu’ils cherchent à te blesser

Et si possible t’achever

Serai-je un peu parano que cela ne m’étonnerait pas !

 

Romantique, sensible et parano ?

Oui, c’est moi, je suis un peu tout cela…



12:31 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

On me dit que tous ces bloggeurs sont des fous, des détraqu

On me dit que tous ces bloggeurs sont des fous, des détraqués,

des dépressif chronique, des gens pas nets…

Je me dis que sans doute, je suis un peu comme eux et qu’il

est temps pour moi d’intégrer leur monde et de rejoindre leur

saine folie car elle est je le crois le début de notre délivrance…

Et si je m’abandonne à vous, ce n’est que pour mieux me trouver

et peut-être même parvenir à me sauver…

Sauvez-moi…

 



11:50 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |