01/09/2004

La femme de Don Juan

Et tu es jalouse

De cette force qui le pousse

Dans les bras d’autres femmes

Qui le mènent dans l’enfer

Des plaisirs de la chair

 

Et tu es jalouse

Alors, tu le repousses

Tu fais vraiment la peste,

C’est que tu le détestes

Pour le mal qu’il te fait

Parce qu’il est imparfait

Parce qu’il voudrait t’aimer

Comme tu le mérites

Mais c’est qu’avec le temps

Ton désir pour lui s’effrite

Alors, il vagabonde

A en devenir immonde

Et toi tu le délaisses

Pour ses histoires de fesses

 

Et tu es jalouse

De ce libertinage

Tu enrages

Et puis tu envisages

De plier ton bagage

Tu en as assez du mirage

Qui te tient en otage

Auprès d’un homme volage

Alors que toi, tu es si sage

 

Et tu es jalouse

De ces femmes de passage

Alors, tu songes à partir

Loin vers d’autres rivages

Et enfin tourner la page

Ne plus voir son visage

 

Et puis, tu réfléchis

Et la vérité te meurtris

Ce que tu l’aimes encore

Et toujours aussi fort

Malgré ses nombreux torts

Et son manque de remords…



11:31 Écrit par Christ | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

J'ai bien aimé le passage : Et toi tu le délaisses
pour ses histoires de fesses ...
Devenir la femme de don jouan, quelle idée, la maîtresse seulement

Écrit par : Nola | 01/09/2004

*** Je ne t'oublie pas. Je suis heureux de ton retour.... Ecris moi...

Écrit par : J | 01/09/2004

Jalouse? tu m'avais jamais dit que tu étais une femme jalouse! Tu aurais dû me prévenir!

Écrit par : untel | 01/09/2004

C'est malin... Tu sais très bien que je suis très jalouse, une vraie pte furie, mais je ne parles pas de moi ni de toi d'ailleurs, car si tu étais Don Juan, tu n'aurais pas fait long feu, je te l'assures...Et puis mon désir pour toi ne risque pas de s'éffriter...Je parle d'une femme très jalouse car elle prends son mec pour Don Juan mais ce que l'on ne sait pas, C'est s'il la trompe vraiment ou si c'est le fruit de son imagination engendrée par une jalousie maladive dûe à un terrible manque de confiance en soi...ET surtout en lui...

Écrit par : Christ | 01/09/2004

Les commentaires sont fermés.